Zuzoom s'invite chez Chuchotements

[L’invité…]

Zuzoom est la fusion de trois personnes et de leurs univers. Jul, Juju’ et Joro délivrent un subtil mélange de soul, hip-hop et pop. Récompensé en 2010 par le concours Audi Talents Awards, le groupe signe la même année chez Casablanca Records. Leur EP Shook Up My World est sorti en décembre 2012 et un nouvel opus est en préparation.

Pourriez-vous vous présenter ?

Juju : Je fais du beatbox, je chante et je joue un peu de flûte traversière.

Joro : Je chante, joue de la basse et des œufs.

Jul : Je chante et joue de la guitare. La particularité de Zuzoom, c’est que nous chantons tous les trois. Nous sommes tous chanteurs-leaders dans le groupe et nous nous amusons avec nos voix.

Vous avez des voix et des styles très différents …

Jul: Nous avons chacun notre façon de chanter et nos timbres sont différents…

Joro : Personne ne se copie ! (Rires)

Quand avez-vous commencé le projet Zuzoom ?

Joro : Il ya quatre ans, mais Jul et moi nous nous connaissons depuis plus longtemps que ça…

Jul : Nous nous sommes rencontrés par le biais d’amis communs il y a quelques années et avons commencé assez vite à faire de la musique ensemble. Nous rigolions beaucoup lors de nos premiers bœufs et cela nous a donné envie de composer des chansons et de faire les cons sur scènes.

Joro : Nous avons intégré Juju’ au groupe dès les premières dates. C’était un bon copain de la bande, lui et moi faisions déjà de la musique ensemble.

Juju’ : Joro m’avait fait écouter un titre qu’ils avaient composé ensemble et j’ai trouvé ça génial! Je suis allé les voir en studio et j’ai bien rigolé avec eux.

Jul : Quand il est arrivé avec sa tête de bambin, quelque chose s’est passé… C’était la première fois que je le rencontrais et je l’ai tout de suite adoré ! A l’époque, il était partagé entre de multiples projets… c’était notre fantôme, mais nous avons vraiment partagé le même feeling : musicalement et humainement.

Joro : Nous avons une culture musicale commune: musique black, pop et rock. Cependant nos influences sont extrêmement vastes et nous restons très différents.

Comment définiriez-vous votre univers ?

Jul : J’aime bien le mot « univers », ça me fait penser à Dallas ! (Rires des trois)

Joro : C’est la concordance de nos trois univers… ainsi que d’autres ! L’univers est vaste et d’autres inspirations peuvent être intégrées ! C’est un espace de jeu et de liberté où nous pouvons devenir quelqu’un d’autre… Quand je compose pour moi, je ne rappe pas forcément, alors que pour Zuzoom je le fais naturellement. Cet univers commun nous permet de nous surpasser et d’aller plus loin que quand nous travaillons seuls. Chacun est très critique, mais nous nous accordons facilement.

Comment travaillez-vous ensemble ?

Jul : Nous cherchons encore notre méthode… Rien n’est encore défini, c’est à la fois une bonne et une mauvaise chose. Chaque chanson à son histoire : certaines viennent d’un bœuf entre nous et d’autres viennent d’une idée, d’une mélodie ou d’un autre répertoire que nous souhaitons nous réapproprier. C’est assez organique, notre méthode n’est pas spécialement scolaire ni mathématique. Ce n’est pas toujours évident car nous cherchons une fusion entre nos voix, nos influences et nos idées. Nous sommes assez exigeants car il faut que cela plaise vraiment aux trois.

Joro : Nous savons tous composer une chanson, mais il nous faut en créer une pour nous trois. Nous cherchons réellement un consensus… Nous ne travaillons pas forcément très vite, mais nos chansons nous plaisent ! C’est un avis personnel et subjectif, mais je trouve que ce sont de bonnes chansons ! (Rires) Quand nous les jouons elles nous parlent et prennent vie.

Jul : Nous sommes des supers compositeurs et nos chansons sont mortelles ! Je plaisante, ce sont des chansons qui nous plaisent ! (Rires des trois)

Quelles sont vos influences ?

Jul: Pour caricaturer, l’un est plus soul, l’autre plus pop et le troisième est plus hip-hop. Mais nous avons des influences communes : reggae, hip-hop et soul. De même pour nos références : Prince, Beastie Boys, Michael Jackson, NERDS et Cody Chestnutt. Mon groupe préféré reste les Beattles ; je l’emporterai sur une île déserte. Je suis également très influencé par Bob Marley et Ottis Redding.

Joro : J’aime énormément Prince et Serge Gainsbourg… En hip-hop : A Tribe Called Quest, De La Soul et Cypress Hill.

Utilisez-vous ces influences ?

Jul : Ce n’est pas forcément conscient dans notre composition, mais nous y pensons plus dans nos arrangements. Nous écoutons les disques que nous aimons et n’hésitons pas à nous inspirer de certaines idées et de bons gimmicks.

Joro : Nous sommes plus dans une matière sonore… Je pense que nos voix sont influencées par ces chanteurs et que l’on peut retrouver leurs couleurs ou leurs accents dans notre musique.

Quel message cherchez-vous à faire passer ?

Joro : C’est un message d’amour… une recherche d’unité, de concordance et d’amour entre les gens.

Jul : Cela dépend des périodes, mais il reste un côté Peace and Love.

Juju : C’est également basé sur les relations que nous avons avec nos proches et nos rencontres…

Jul: Nous avons le fantasme de pouvoir lancer de grands messages. Cela nous arrive d’exprimer quelques opinions et des ressentis.

Joro: L’argent ne rend pas l’être humain meilleur… C’est un peu une vérité de la Palice, mais nous ne l’exprimons peut-être pas assez… Cependant nous n’exprimons pas d’opinions politiques, nous ne sommes pas des chanteurs engagés !

Quels sont vos prochains projets ?

Jul : Notre EP est sorti le 3 décembre 2012 et nous continuons à travailler sur notre album. Nous avons composé un répertoire qui est déjà maquetté et pré-produit. Nous réfléchissons encore à nos arrangements et à nos futures collaborations. Nous jouons régulièrement à Paris et annonçons régulièrement nos concerts sur la page Facebook du groupe.

Qu’aimez-vous à Paris ?

 

Jul : Nous aimons le bar La Caravane. Notre petit studio est à côté et c’est un lieu très sympa. Nous aimons l’ambiance un peu roots qui y règne.

La Caravane, 35 rue de la Fontaine au Roi, 11e.

www.lacaravane.eu

 

Joro : Nous aimons le restaurant Paris-Féni dans le quartier d’Oberkampf. Le patron, qui est sympathique, vient du Bangladesh et a monté ce bar-restaurant grâce à un microcrédit. C’est très bon et pas cher.

Paris-Féni, 15 rue Ternaux, 11e.

www.parisfeni.com

Juju : J’aime bien le restaurant Marcel que j’ai découvert il y a peu. C’est un restaurant indien très beau et assez classe. Tu y manges très bien, les plats sont bons et ce n’est pas trop cher. Là-bas, tu peux profiter de la vue du canal Saint-Martin grâce aux grandes baies vitrées.

Café Marcel, 90 quai de Jemmapes, 10e.

www.facebook.com/pages/CAFE-Marcel

Joro: J’aime beaucoup Le Comptoir Général sur le canal. C’est un centre culturel où la cuisine est très bonne. L’espace est extraordinaire et est dans un style bric et broc.

Le Comptoir Général, 80 quai de Jemmapes, 10e.

www.lecomptoirgeneral.com

 

Jul : Chez Soya est un restaurant végétarien un peu bobo, mais tu manges vraiment bien et ils proposent de très bons produits bio ! La propriétaire est vraiment sympa.

Chez Soya, 20 rue de la Pierre Levée, 11e.

www.soya75.fr

Joro : Tien Hiang est un restaurant végétarien thaïlandais très bon.

Tien Hiang, 14 rue Bichat, 10e.

www.tien-hiang.fr

Juju : J’aime le restaurant Pho Banh Cuon 14 dans le 13e arrondissement. Les phos sont des soupes vietnamiennes. Ils font les meilleurs de Paris et il faut être patient car il y a toujours la queue devant !

Pho Banh Cuon 14, 129 avenue de Choisy, 13e.

www.facebook.com/pages/Pho-Banh-Cuon-14

Joro : Je recommande également L’Alicheur. C’est un restaurant vietnamien où ils ne rajoutent aucune graisse. C’est à tester !

L’Alicheur, 96 rue Saint-Maur, 11e.

www.lalicheur.com

 

Jul : Maria Luisa est la meilleure pizzeria de paris. C’est un peu bobo, mais leurs pizzas sont vraiment bonnes !

Maria Luisa, 2 rue Marie-et-Louise, 10e.

 

www.facebook.com/pages/Maria-Luisa

Joro : J’aime bien le Restaurant de l’Espoir dans le 18e vers le métro La Chapelle. C’est un buibui qui propose de superbes grillades, merguez, couscous tunisien, slata mechouia, briques, etc. Par contre il faut leur demander de corser un peu le couscous sinon ils te servent une version « light » ! La chorba est parfaite.

Restaurant de l’Espoir, 25 rue Marx Dormoy, 18e.

Superfly Records est un super disquaire où tu peux trouver des vinyles assez rares et hauts de gamme. Il faut être vinyle addict !

Superfly Records, 53 rue Notre-Dame-de-Nazareth, 3e.

superflyrecords.com

 

Zuzoom – Shook Up My World

YouTube Preview Image

Zuzoom – Who You Are

YouTube Preview Image

 

Myspace de Zuzoom : www.myspace.com/zuzoom

Page Facebook : www.facebook.com/zuzoomofficiel

Merci Jul, Juju et Joro pour cette discussion sympathique et le partage de toutes ces bonnes adresses.

******************

Un grand merci à Elsa Borel, de Wagram Music, pour avoir rendu cette interview possible.

Partenaires

Le Mouv'Paris.fr

Follow us

FacebookTwitter
Soundcloud